Mythe de Cthulhu

Aller en bas

Mythe de Cthulhu Empty Mythe de Cthulhu

Message par Necrowarrior le Lun 10 Mai 2004 - 6:53

De son vivant, Lovecraft n'a jamais donné le nom de Mythe de Cthulhu à son oeuvre et parlait plutôt de "Yog-Sothoteries", en référence à l'une de ses plus fameuses créations... C'est August Derleth, son ami et exécuteur testamentaire, qui proposa l'expression "Mythe de Cthulhu". Le terme même de "mythe" suggère une cosmogonie pseudo-religieuse de dieux, divinités et entités de toutes sortes. L'humanité n'est rien d'autre qu'un grain de sable dans un univers régit par des forces cosmiques effrayantes... Le panthéon cthulhien est à l'image du Mythe lui-même : imprécis et paradoxal. Imprécis parce qu'il est difficile d'établir dans le détail les nombreuses entités déiques qui le composent, paradoxal parce que les différentes sources se contredisent bien souvent entre elles.



http://www.hplovecraft-fr.com/mythe/img/oldies1_petit.jpg" alt="" loading="lazy" />

CTHULHU

Est-il nécessaire de présenter le plus célèbre des Grands Anciens ? Assurément oui, car entre légendes urbaines et mythes obscurs, bien des mystères, des interrogations et des paradoxes subsistent sur celui qui a donné son nom au Mythe de Lovecraft…



Le Grand Cthulhu, à la fois mort et endormi, repose dans son refuge subaquatique de R’lyeh, une île ancienne engloutie dans les profondeurs de l’océan pacifique. Il semblerait qu’un certain nombre d’autres créatures physiquement semblables à Cthulhu s’y trouvent également ainsi qu’un Grand Ancien mineur du nom de Zoth-Ommog.



Cthulhu vient originellement de Bételgeuse d’où il fut banni avec les Grands Anciens après avoir bravé les Dieux Très Anciens. D’après les légendes, il fut leur plus virulent opposant. Envoyé en exil sur Terre avec ses semblables (serviteurs ou enfants ?), il bâti son palais sur R’lyeh avant d’être confronté à plusieurs espèces extraterrestres en villégiature sur notre planète : les Anciens ou « Choses Très Anciennes », la Grand’Race de Yith… Finalement, après des siècles de guerres, R’lyeh s’abîma dans les profondeurs de l’océan, entraînant avec elle Cthulhu et les siens dont les pouvoirs déclinaient avec le temps. Depuis, le Grand Ancien attend la fin de son bannissement dans un état de sommeil mortel.



Cthulhu est généralement représenté sous une forme approximativement humanoïde - deux bras et deux jambes griffus - avec deux grandes ailes filandreuses et une grosse tête de pieuvre dont les tentacules masquent une hypothétique bouche. Sa forme réel serait en revanche plus proche d’une masse gélatineuse et suitante.



Cthulhu est souvent définit dans les textes comme le demi-frère d’Hastur : cette apparente relation familiale est intéressante : s’agit-il d’un lien physique – ce qui implique un arbre généalogique des Anciens, dont on sait tout juste qu’ils descendent des Premiers Dieux - ou purement spirituel ? Ou d’une nature toute autre échappant à notre compréhension ? Ce qui est sûr, c’est que d’Hastur et de Cthulhu, le second est le plus puissant et le plus vénéré parmi les peuples de la Terre.



Cthulhu est l'un des quatre Grand Anciens du carré dominant avec Azathoth, Yog-Sothoth, Hastur et Shub-Niggurath - Nyarlathotep, malgré toute son importance, n'étant que leur hérault commun. Des érudits cthulhiens ont souvent – à tort – associé ce carré aux quatre éléments alchimiques (Cthugha remplace alors Hastur) : Cthulhu devient ainsi l’élément de l’eau ;
ce concept est défendu par le fait que les Profonds qui servent Cthulhu sont des créatures exclusivement marines ;
mais l’origine extraterrestre et non divine des Grands Anciens exclue cependant cette association symbolique. On retrouve malgré tout implicitement cet aspect de Cthulhu en divers circonstances : le Kracken, par exemple, monstre marin des légendes nordiques, vit dans une grotte sous-marine et attaque les navires qui passent au large de son repaire...



En revanche, on peut, de manière purement formelle, comparer ce carré semi-divin à la tétralogie antique du lion, du taureau, de l'ange et de l'aigle, reprise tardivement par les religions judéo-chrétiennes. Si Azathoth est assimilé au lion (roi des animaux rugissant), Shub-Niggurath au taureau (force bestiale et terrestre), Hastur à l'aigle (maître du ciel), Cthulhu serait l'ange, créature anthropomorphe et androgyne dotée d'ailes, entité intermédiaire entre le pragmatique et le spirituel. Car c'est bien ce qu'est Cthulhu : un lien évident entre le monde du corps - son apparence physique repose dans les profondeurs de l'océan pacifique - et le monde de l'esprit - Cthulhu insuffle les rêves et les cauchemars aux dormeurs. Ceci est certainement en grande partie la cause de l’étendue importante de son culte sur Terre : Cthulhu peut influencer les esprits faibles par les rêves.



Des marais de Louisiane aux Inuits du Groënland, des îles pacifiques à l’Afrique du nord, le culte de Cthulhu a été et est toujours l’un des plus répandus et les plus secrets parmi de nombreuses peuplades et ethnies, et même espèces, aussi différentes qu’éloignées les unes des autres. Cthulhu est directement ou indirectement cité dans les écrits de toutes les principales civilisations du Vieux Monde. Il n’y a qu’en Egypte où n’apparaît aucune référence à sa religion : le culte de Thot, et à travers lui Nyarlathotep, a peut-être éliminé toutes les cultes concurrents, y compris ceux des autres Anciens.



Dans la version originale du Necronomicon, Alhazred emploie à plusieurs reprises le mot Khadhulu pour identifier Cthulhu. En arabe, khadhulu signifie « celui qui abandonne ou délaisse » ;
ce vocable est utilisé par le prophète Mahomet dans les versets 25 : 29 du Coran : « pour l’humanité Shaytan [Satan] est celui qui abandonne l’humanité », ce qui peut être traduit par « pour l’humanité Shaytan est Khadhulu » ou « pour l’humanité Satan est Cthulhu ». On établit ainsi une corrélation entre Cthulhu, vénéré par une secte païenne arabe antérieure à Mahomet, et le Satan de la tradition judéo-chrétienne, corrélation accentuée par la chute de Cthulhu et le bannissement de son peuple par les Dieux Très Anciens, à l’instar de Satan et de ses anges déchus. Précisons cependant que de petites tribus isolées du Groënland emploient un mot proche de Cthulhu pour désigner une divinité préchrétienne, or il est hautement improbable que ces indigènes aient eu connaissance du Coran et encore moins du Necronomicon. Peut-être Cthulhu est-il le véritable nom de cette entité, auquel cas sa similitude avec le mot Khadhulu aurait conduit ses adorateurs arabes à employer un terme qu’ils pouvaient comprendre.



On trouve également dans les cultures sémites les traces d’un ancien culte voué à Cthulhu. Une des plus vieilles langues sémitiques, l’assyrien, qui remonte au second millénaire av. J.-C., fait ainsi clairement référence à la religion cthulhienne : un mot courant pour démon est alu’u ;
lorsqu’on le combine avec khatu, qui signifie menaçant ou mauvais, on obtient l’expression khatu alu’u qui est clairement apparenté à Cthulhu. L'hébreu, autre vieille langue sémitique, fait aussi allusion au culte du Grand Ancien. Le prophète Isaïe, qui a vécu au VIIIe siècle av. J.-C., dit dans la Bible : « désormais, je ne regarderais plus un homme parmi les habitants de chadhel » (Isaïe 38 ;
11). Chadhel, est directement apparenté sur le plan de la sémantique à l’arabe Khadhulu. On considère généralement ce mot proche de Sheol ou Enfer. Cependant, si on admet qu’il s’agit en fait d’un nom propre, la signification du verset change complètement ;
il est en effet plus que probable que chadhel soit une antique forme hébraïque de Cthulhu, puisque que le DH hébreu est équivalant au TH anglais, une forme aspirée correspondant au même son. « les habitants de chadhel » peut alors signifier « les gens de chadhel », et la référence à une secte cthulhienne devient évidente. Le verset devrait donc être traduit par : « je ne regarderais plus un homme du peuple de Cthulhu ». Le nom chadhel ayant pour les Hébreux une consonance particulièrement terrifiante, il est devenu au Moyen Age synonyme d’enfer, ce qui est à l’origine de l’interprétation erronée actuelle du verset d’Isaïe.



Les langues indo-européennes font elles aussi mention de Cthulhu. Le mot sanscrit katala, par exemple, était employé pour désigner un énorme poisson ou monstre marin.



Dans la culture chinoise, Cthulhu s’écrivait – après translitération des idéogrammes – kui tai lao hai. Leur signification respective est kui (démon) tai (mauvais) lao (ancien) hai (océan). En français idiomatique, ils forment donc la phrase : « ancien démon redoutable de l’océan ». L’évolution de ce nom à partir de la forme archaïque de kui est particulièrement intéressante : les caractères du chinois mandarin se sont développés à partir de pictogrammes qui symbolisaient un mot ou un concept. Par la suite, ces idéogrammes sont devenus de plus en plus abstraits, pour aboutir à l’actuel alphabet chinois. Le caractère correspondant à kui a ainsi connu l’évolution suivante :



http://www.hplovecraft-fr.com/mythe/img/Cthulhu_html_2c7507f6.jpg" alt="" loading="lazy" />



Les érudits reconnaîtront aisément des représentations rudimentaires de Cthulhu lui-même avec ses tentacules. Nous pouvons donc en déduire que le caractère générique chinois désignant les démons s’est développé à partir de très anciennes tentatives visant à figurer Cthulhu. La présence de cette créature en Chine doit remonter à des temps très reculés pour qu’elle ait influencé aussi profondément le langage de cette nation.



Si la vaste propagation de la religion cthulhienne – le seul dieu dont on sache qu’il a été vénéré simultanément dans les trois principaux berceaux des civilisations antiques – a jusqu’à présent été complètement ignorée par les érudits et peut être aujourd’hui considérée comme marginale chez les humains, il n’en est pas de même chez d’autres espèces comme les Profonds dont c’est le culte primordial : le Dagon phillistin, avatar marin du Grand Cthulhu n’est-il pas un Profond ? Ceux des Profondeurs et leurs descendants hybrides humains-Profonds vénèrent sans limite Cthulhu et protège farouchement son sanctuaire sous-marin, au point qu’à l’âge adulte, les jeunes Profonds se sentent irrémédiablement attirés par R’lyeh et son maître endormi…



(D'après le jeu de rôle L'Appel de Cthulhu

http://www.hplovecraft-fr.com/mythe/
Necrowarrior
Necrowarrior
Légat de légion
Légat de légion

Messages : 3892
Date d'inscription : 30/03/2004
Localisation : BZH

Revenir en haut Aller en bas

Mythe de Cthulhu Empty Re: Mythe de Cthulhu

Message par  le Lun 10 Mai 2004 - 11:39

cela me fait penser quand je joue au jeu de rôle qui en est fort inspiré.
avatar


Revenir en haut Aller en bas

Mythe de Cthulhu Empty Re: Mythe de Cthulhu

Message par Necrowarrior le Lun 10 Mai 2004 - 12:31

"l'appel de Cthuluh"? je l'ai aussi, mais je n'y ai jamais joué, je ne sais pas faire le maître de jeu
Necrowarrior
Necrowarrior
Légat de légion
Légat de légion

Messages : 3892
Date d'inscription : 30/03/2004
Localisation : BZH

Revenir en haut Aller en bas

Mythe de Cthulhu Empty Re: Mythe de Cthulhu

Message par  le Lun 10 Mai 2004 - 13:01

@necrowarrior a écrit:"l'appel de Cthuluh"? je l'ai aussi, mais je n'y ai jamais joué, je ne sais pas faire le maître de jeu


Très très bien, comme rôle, l'univers est ultra glauque. Toutes les époques sont bonnes. C'est pas difficile de faire le MJ. Même Baal et moi savont le faire :D, mais je préfére étre PJ. Tu joues souvent Nécro, moi pas assez.
avatar


Revenir en haut Aller en bas

Mythe de Cthulhu Empty Re: Mythe de Cthulhu

Message par Baalberith le Mar 11 Mai 2004 - 13:55

son ami et exécuteur testamentaire

Si je ne me trompe pas, l'ami LOvecraft est mort complètement pauvre, comme il a vécu, il a pas dû êtyre content le bénéficiaire?!:)
avatar
Baalberith
Princeps Romanorum
Princeps Romanorum

Messages : 6024
Date d'inscription : 30/03/2004

Revenir en haut Aller en bas

Mythe de Cthulhu Empty Re: Mythe de Cthulhu

Message par  le Mar 11 Mai 2004 - 21:37

êtyre

:wink:
avatar


Revenir en haut Aller en bas

Mythe de Cthulhu Empty Re: Mythe de Cthulhu

Message par Necrowarrior le Mar 11 Mai 2004 - 23:05

@mormegil a écrit:Tu joues souvent Nécro, moi pas assez.


j'ai du jouer moins d'une 10aine de fois en tout, dont une murder-party dans l'univers d'INS ... grandiose!
Necrowarrior
Necrowarrior
Légat de légion
Légat de légion

Messages : 3892
Date d'inscription : 30/03/2004
Localisation : BZH

Revenir en haut Aller en bas

Mythe de Cthulhu Empty Re: Mythe de Cthulhu

Message par  le Mar 11 Mai 2004 - 23:08

putain t'as de la chance d'avoir fait un grnadeur nature.
avatar


Revenir en haut Aller en bas

Mythe de Cthulhu Empty Re: Mythe de Cthulhu

Message par  le Lun 21 Juin 2004 - 11:16

Pour ceux qui veulent en savoir plus sur la vie de Lovecraft (écrivain que je vénère soit dit en passant), je signale l'existence de deux biographies :



- Lovecraft, contre le monde, contre la vie de Michel Houellebecq : un peu succinte mais dans un style dynamique (c'est Houellebecq !)



- Lovecraft de Sprague de Camp : plus copieuse (600 pages) et plus fouillée, elle constitue la référence en la matière.
avatar


Revenir en haut Aller en bas

Mythe de Cthulhu Empty Re: Mythe de Cthulhu

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum