Poschrist: dernier bataillon athée.

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Poschrist: dernier bataillon athée. - Page 2 Empty Re: Poschrist: dernier bataillon athée.

Message par  le Sam 12 Nov 2005 - 11:52

à plusieurs millier de kilomètres de là dans la capitale, Darken_Face entrepris de rejoindre le front allemand.

n'ayant plus de nouvelle de ces amis PostChrétiens, plus rien ne le retenait, et l'abandon du QG ne pouvait que confirmer ses soupcçons.

soit ils on rejoint l'Ecosse, soit ils ont été tués.

en traversant le quartier ou il s'était retranché dans la tour, il fit en sorte que son art du combat lui permette de passer les barages sans être vu, et tout en profitant de l'obscurité de la nuit il se dirigea vers la gare.



les trains ne fonctionnaient plus depuis bien longtemps, mais il savait que la resistance contre les inquits apprétait parfois des mini trains de combattants qui partaient vers le front allemand.(souvent de la bleusaille et c'était finalement plus des trains à chair à canon qu'autre chose.)

ces trains ne fonctionnaient qu'a l'électricité nucléaire contrôlée.

ils avaient été bidouillés avec un générateur de type pile nucléaire de troisième génération.

la particularité de ces piles était que le moteur et le train fonctionnaient sans bruit et à une vitesse proche de celle de l'ancien tgv.

ceci allait donc lui permettre de rejoindre le front allemand assez rapidemment environs 3/4heures de voyage.

ce sera également le bon moment pour enfin dormir deux bonnes heures d'un someille réparateur, sans crainte de se faire tailler en pièce par un GodTrooper.

ces putains de machines au cerveau humain qui résistent au coup de pistolet mitrailleur ou même à une grenade à fragmentation, étaient un véritable fléaut sur le champ de bataille.

en effet lorsque ces engins de mort sont disloqués, ils leur restent l'auto destruction.

en fait ce sont de véritables bombes à retardement qui vous plante 200 gugus sur 100 mètres environs, si vous ne vous barez pas assez rapidement.

en règle générale c'est la mort assurée pour les combattants.



en arrivant près de la gare Darken s'arrêta net, il se cacha prés d'un mûr et attentdi quelques minutes. avec ses lunettes de visions nocturne, il scruta la gare et les alentours pour s'assurer qu'aucun ennemi ne l'avait repéré.

au bout de 10 minutes il apperçu sur sa droite deux hommes.

l'un faisaient des gestes avec ses bras comme pour lui indiquer de venir à sa rencontre, mais cela était impossible, vu la distance ou il se trouvait et son camouflage de nuit lui assurait une invisibilité totale.

non, en fait les gestes étaient destinés a un groupe de combattants résistants qui s'avançaient à leur rencontre.

rassurés Darken s'avança vers la gare, la zone était sûre.

il arriva à hauteur du groupe d'hommes et leur demanda:

_ "ou se trouve votre chef?"

- "c'est moi!" répondit une voix derrière lui...


Dernière édition par 1 le Dim 13 Nov 2005 - 11:14, édité 1 fois
avatar


Revenir en haut Aller en bas

Poschrist: dernier bataillon athée. - Page 2 Empty Re: Poschrist: dernier bataillon athée.

Message par  le Sam 12 Nov 2005 - 16:00

C'était Obsolete Dream, un grand gaillard vêtu d'un long manteau de cuir noir. Ses longs cheveux blonds tombaient sur ses épaules robustes. A sa main il tenait un revolver de gros calibre.



- Je suis Darken Face, de Postchrist...

- Bien... tu connais le code ?

- ....



Un moment plus tard, les deux hommes montaient dans un train, suivis des quelques compagnons d'OD.



Le train partit doucement vers l'Allemagne... il était très tôt le matin, le soleil ne saurait tarder...



Il apparut bientôt, chargé de lumière blanche et de menaces.



Soudain, le radar d'OD se mit à vibrer;




- Merde ! T’aimes le boudin, Darken? Eh bien c'est parfait, tu seras servi ! Je vais te montrer comment ça se prépare...



Il le guida vers un wagon spécial, dans lequel était installé une sorte de siège juste sous un double canon.



- C'est une sorte de mini-DCA;
là, tu as la mitrailleuse, et là des petits-missiles;
mais n'en abuse pas, on en a assez peu... Dans pas longtemps, on va voir la volaille débarquer, car on a été vu par une patrouille;
ils envoient des avions et des hélicos pour nous liquider. Je pense que t'as compris ce que t'as à faire... Parfait. Moi, je vais me placer au canon derrière le train, le poste le plus dangereux. Les autres gars s'occupent à d'autres postes.



Il n'eut pas le temps de finir de donner ses instruction qu'un groupe de quelques hélicoptères approchait. Darken sauta sur le siège, le régla à sa taille et attendit patiemment qu'ils soient dans sa ligne de mire. OD avait disparu. DF vit le premier hélico voler en éclat, et il sut que son compagnon venait d'y régler son compte...



Il avait dans son viseur un gros hélicoptère de l'armée, et il lui envoya un missile;
touché ! Une immense explosion eut lieu.



- Bon sang, y en combien ? Il tirait comme un beau diable avec sa mitrailleuse, mais les ennemis n'étaient pas touchés si facilement.



OD lui aussi continuait son combat contre les hélicos. Il y en avait 4 ou 5 visibles, dont 2 avaient été abattus. Les autres étaient plus prudent.



- Merde, tu vas voir comment j'm'appelle, sale bestiole ! Tiens, c'est pour toi, avec les bons vœux de Postchrist !



Le missile atteint le rotor de l'un des hélicoptères, qui s'écrasa bruyamment dans un champ.

Or, il vit soudain juste droit derrière eux, un avion de chasse qui les attaquait en piqué. Avant qu'il ne comprenne ce qu'il leur arrivait, l'avion avait tiré une fusée, qui toucha le train.



DF sentit une immense explosion, qui fit vaciller le convois sur ses rails. "Qu'est-ce que c'est" hurla-t-il à un des soldats, qui courait vers l'avant du train. "On s'est choppé un missile !"



En effet, le train avait le dernier wagon en feu, et le poste de tir d'OD n'était plus qu'un souvenir...



Comme une torche filante, une flèche enflammée, il continuait sa route à pleine allure vers l'Allemagne.



Une voix retentit dans les wagons;
"Larguez le dernier wagon! C'est un ordre !"



- Quoi, mais… et OD?



"Ceci est un ordre. OD s'en est tiré, puisque c'est lui qui vous parle, Darken... Dépêchez-vous de larguer ce wagon, je suis dans l'avant dernier... mais je suis blessé, je n'ai pu que vous appeler. Allez, magnez-vous !!"



Deux soldats avaient coupé les liens de métal entre les wagons, et l'énorme boule de feu se détacha gentiment du train...



Hors, il restait deux hélicos. Darken en prit un dans son viseur, lui lança une salve de mitraille, pour le faire reculer, et tourna son canon vers le deuxième, qui était dangereusement près...

"PAN ! Haha, je t'ai eu, salaud !!"



Il venait de lui décocher un missile.



"Mais... attends... nooooonnnnnn ! C'est pas vrai !! Meeerde !!!!"



Le pilote de l'hélicoptère en feu précipitait celui-ci sur le train, qui cette fois-ci ne fut pas épargné... il roula encore un certain temps, en brûlant, alors que les soldats qui le pouvaient sautaient à terre, puis il se coucha, hors de ses rails, dans un mélange de feu, de sang et de fer.



Darken avait tout juste pu sauter, roula un moment à terre, puis se releva juste à temps pour voir le train exploser. Sans réaliser ce qui se passait, il courut vers une voiture militaire, déchargea nerveusement son chargeur sur ses occupants - des gardes évangéliques, qu'il venait de tuer sans même s'en rendre compte - et sauta dedans. Il fonça vers l'Est, vers la mort, vers la liberté...
avatar


Revenir en haut Aller en bas

Poschrist: dernier bataillon athée. - Page 2 Empty Re: Poschrist: dernier bataillon athée.

Message par  le Dim 13 Nov 2005 - 17:44

Quand le dernier râle néo-chrétien eut fini d'exhaler, le silence venteux revint sur les contreforts du mur d'Hadrien. La fumée mélée à la brume s'échappait doucement vers les cieux, et au milieu de milliers de morts égorgés ou carbonisés par les salves de fusil se tenaient en tout et pour tout 200 postchrétiens, ensanglantés et debout. Eparpillés sur l'immensité du champ de bataille, ils paraissaient tels des îlots de vie dans une mer de mort. Les regards hagards fixaient à la fois le vide ou le sang. La folie des hommes avait encore frappé et ils la tenaient au bout de la garde de leur couteau et à leurs pieds boueux. Comment la Vie pouvait-elle être violée avec tant de hargne?

Néanmoins il fallait fuir, fuir cette terre sacrée avant qu'elle ne soit à nouveau souillée du sang de héros. L'Ecosse, malgré la victoire de PostChrist, était perdue pour le moment. Les menhirs allaient être désintégrés, les dolmens démantelés, les vestiges piétinés et la culture reléguée dans l'index des écrits interdits au fond de la bibliothèque poussiereuse du Néo-Vatican.

Les derniers états libres allaient-ils subir la même torture d'abandonner à l'oubli des millénaires de vies d'hommes pour le compte d'une Foi bestiale et aliénante?

L'Allemagne serait leur prochaine destination, la liberté était cette fois-ci à l'Est de la ligne Maginot.



Comment y parvenir? Ils mouraient noyés si le tanker s'approchait des côtes nord ou détruit en plein vol s'ils essayeient de se procurer un avion que personne ne savait piloter. Non. Il fallait retraverser la Manche, à travers les troupes qui s'amassaient à Londres, à travers les troupes qui stationnaient au Havre, à travers les ruines radioactives de la Belgique.

Des flocons de neige descendirent du ciel argenté écossais. La Nature allait se charger d'enterrer les traces de lutte et neutraliser un temps les communications ennemies d'un épais manteau blanc.

L'armée postchrétienne se mit à courir, courir vers Dieu lui-même, les pas qu'ils laissaient étaient effacés au fur et à mesure par l'hiver. Ils coururent des jours durant...
avatar


Revenir en haut Aller en bas

Poschrist: dernier bataillon athée. - Page 2 Empty Re: Poschrist: dernier bataillon athée.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum