Pourquoi Do Ré Mi Fa Sol La Si Do ?

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Pourquoi Do Ré Mi Fa Sol La Si Do ? Empty Pourquoi Do Ré Mi Fa Sol La Si Do ?

Message par  le Jeu 16 Aoû 2007 - 19:58

Il y a pas longtemps un camarade ma fait découvrir d'où provenait c'est 8 notes,cela a un côté tres religieux ,notre musique ne pourrat jamais sce défaire d'une certain emprise chatolique sur notre musique :mrgreen:


Nous devons cette appellation des notes au moine toscan Guido d'AREZZO (995–1050) qui, par son génie, a rendu possible de fixer la hauteur exacte des sons et de leur donner un nom, en prenant la première syllabe des sept premiers vers de cet hymne à saint Jean :

UTqueant laxis REsonare fibris MIra gestorum FAmuli tuorum SOLve polluti LAbii reaturn Sancte Iovannes

Le "SI" (Sancte Iohannes) n'est arrivé qu'au XVIème siècle grâce à Anselme De Flandres.

En 1673, l'Italien BONONCINI remplaça "UT" par "DO" qui est de meilleure sonorité.
avatar


Revenir en haut Aller en bas

Pourquoi Do Ré Mi Fa Sol La Si Do ? Empty Re: Pourquoi Do Ré Mi Fa Sol La Si Do ?

Message par  le Jeu 16 Aoû 2007 - 19:59

Ha tiens, plutôt intéressant de savoir ça ;
bien que je ne m'étais jamais posé la question.
avatar


Revenir en haut Aller en bas

Pourquoi Do Ré Mi Fa Sol La Si Do ? Empty Re: Pourquoi Do Ré Mi Fa Sol La Si Do ?

Message par  le Mer 17 Oct 2007 - 14:21

je crois qu'en Afrique ils ont des gammes à 5 notes !
avatar


Revenir en haut Aller en bas

Pourquoi Do Ré Mi Fa Sol La Si Do ? Empty Re: Pourquoi Do Ré Mi Fa Sol La Si Do ?

Message par  le Mer 17 Oct 2007 - 14:30

dorkas a écrit:je crois qu'en Afrique ils ont des gammes à 5 notes !


mais aussi en amérique, en asie, en europe et en océanie. Partout où il y a des hommes en fait.
avatar


Revenir en haut Aller en bas

Pourquoi Do Ré Mi Fa Sol La Si Do ? Empty Re: Pourquoi Do Ré Mi Fa Sol La Si Do ?

Message par  le Mer 17 Oct 2007 - 17:04

vous avez jamais eu de cours de musique en sixième pour savoir ça ?
avatar


Revenir en haut Aller en bas

Pourquoi Do Ré Mi Fa Sol La Si Do ? Empty Re: Pourquoi Do Ré Mi Fa Sol La Si Do ?

Message par  le Mer 17 Oct 2007 - 18:30

personellemnt je n'ai pas appris cela à l'école mais en cours de solfège. Peut être que les gens ne sont pas tous au courant. Tant pis
avatar


Revenir en haut Aller en bas

Pourquoi Do Ré Mi Fa Sol La Si Do ? Empty Re: Pourquoi Do Ré Mi Fa Sol La Si Do ?

Message par Wrath le Mer 17 Oct 2007 - 18:43

FWP a écrit:vous avez jamais eu de cours de musique en sixième pour savoir ça ?


Si justement, tous le monde en a eu, c'est pour cela qu'on ne sait rien.
avatar
Wrath
Légat de légion
Légat de légion


Revenir en haut Aller en bas

Pourquoi Do Ré Mi Fa Sol La Si Do ? Empty Re: Pourquoi Do Ré Mi Fa Sol La Si Do ?

Message par  le Mer 17 Oct 2007 - 21:58

Hé hé ! Bien vue Wrath !



Perso' quand je me souviens de mes cours de musique au collège on assisté plus au pétage de plomb du prof' qui été fou d'aïkido et qui aimait nous terroriser ou alors a des séance de démonstration de clavier flambant neuf pendant trois quart d'heure, le cours ne durant qu'une heure et n'aillant lieu qu'une fois la semaine ... A ce rythme apprendre des choses pertinentes était impossible !



Je ne savais pas cela non plus et pareille que Hildr je ne m'étais jamais posé la question non plus ... Mais dans d'autres pays comme en Inde, non t-ils pas 12 ton dans leur musique ?!?!



C'est marrant de voir la façon dont différent peuples on pu aborder différement la musique et ayant chacun leur "code" si je puis dire ...
avatar


Revenir en haut Aller en bas

Pourquoi Do Ré Mi Fa Sol La Si Do ? Empty Re: Pourquoi Do Ré Mi Fa Sol La Si Do ?

Message par  le Jeu 18 Oct 2007 - 20:16

Voilà un sujet fortement interessant ...

Ce serait bien d'en savoir un peu plus sur la vision des différents pays ou continent à ce sujet !!!!
avatar


Revenir en haut Aller en bas

Pourquoi Do Ré Mi Fa Sol La Si Do ? Empty Re: Pourquoi Do Ré Mi Fa Sol La Si Do ?

Message par  le Mar 23 Oct 2007 - 13:38

A.R a écrit: Je ne savais pas cela non plus et pareille que Hildr je ne m'étais jamais posé la question non plus ... Mais dans d'autres pays comme en Inde, non t-ils pas 12 ton dans leur musique ?!?!


Si seulement ! La musique indienne est d'une infinie complexité rythmique et modale. Ils utilisent une multitude de modes là où nous n'en considérons que deux (le mode Majeur et le mode mineur). Aussi ils ne considèrent pas une division de l'octave en douze sons comme nous mais en 22 sons.

Enfin bref, tout ceci est très complexe et demande un minimum de connaissance pour être compris. Mais en gros si nous nous avons privilégiés la recherche harmonique (c'est à dire le rapport des sons entre eux) au détriment des modes eux ont fait l'inverse.

Après pour les généralités ethnomusicologique, il ne faut pas perdre de vue qu'il n'y a que nous les occidentaux qui avons un jour appréhendé la musique comme un art pouvant être totalement désinterréssé, qui se suffit à lui même (mais cette découverte est chez nous encore assez récente à la vue de l'histoire de la musique), alors que toutes les musiques extra européenne et traditionnelles sont des musiques fonctionnelles qui sont là pour accompagner des rites, cérémonies, pour faire danser, servir des divinités etc.

Bon, ça demanderait énormément de précisions mais là je n'ai plus le temps ;
avatar


Revenir en haut Aller en bas

Pourquoi Do Ré Mi Fa Sol La Si Do ? Empty Re: Pourquoi Do Ré Mi Fa Sol La Si Do ?

Message par  le Mer 27 Fév 2008 - 10:25

@Marek a écrit:
A.R a écrit: Je ne savais pas cela non plus et pareille que Hildr je ne m'étais jamais posé la question non plus ... Mais dans d'autres pays comme en Inde, non t-ils pas 12 ton dans leur musique ?!?!


Si seulement ! La musique indienne est d'une infinie complexité rythmique et modale. Ils utilisent une multitude de modes là où nous n'en considérons que deux (le mode Majeur et le mode mineur). Aussi ils ne considèrent pas une division de l'octave en douze sons comme nous mais en 22 sons.

Enfin bref, tout ceci est très complexe et demande un minimum de connaissance pour être compris. Mais en gros si nous nous avons privilégiés la recherche harmonique (c'est à dire le rapport des sons entre eux) au détriment des modes eux ont fait l'inverse.

Après pour les généralités ethnomusicologique, il ne faut pas perdre de vue qu'il n'y a que nous les occidentaux qui avons un jour appréhendé la musique comme un art pouvant être totalement désinterréssé, qui se suffit à lui même (mais cette découverte est chez nous encore assez récente à la vue de l'histoire de la musique), alors que toutes les musiques extra européenne et traditionnelles sont des musiques fonctionnelles qui sont là pour accompagner des rites, cérémonies, pour faire danser, servir des divinités etc.

Bon, ça demanderait énormément de précisions mais là je n'ai plus le temps ;




Bon j'arrive après la guerre mais j'ai réussi a trouver quelque chose d'assez simple pour expliquer 2 ou 3 petits trucs concernant les altérations, voici la version wikipédia http://fr.wikipedia.org/wiki/Alt%C3%A9ration_(solf%C3%A8ge)



et la version compilée :



Prenons une guitare avec frette, le manche dispose de 11 case + la corde a vide pour couvrir une octave (la corde a vide sera par exemple un MI, en arrivant sur la case 12 on retombe sur un MI), lorsqu'on incrémente la note d'un demi ton, on déplace son doigt d'une case. Un étudiant en musicologie m'a expliqué qu'en fait lorsqu'on monte ou descend d'un demi ton la note, on on incrément on ajout 9 unité (je dis unité car je ne me rappelle plus le nom exacte de ce minuscule intervalle), sur un instrument fretless (violon par exemple ou contre-basse) et pour quelqu'un qui dispose d'une exceptionnelle oreille pour jouer sur ce type d'intrument, il existe une différence sonore entre le Mi bémol et le Ré dièze, sachant que Mi bémol c'est Mi - 4 unité et Ré dièze c'est Ré + 5 unité (ou l'inverse), ça je n'ai pas réussi a vous retrouvé l'explication. Mais revenons aux altérations, il n'ya pas que des bemol et des dièze, et comme certains l'ont souligné, en inde on décompose une octave en 22 (on ne peut pas avoir 12 tons dans une musique par contre car un ton represente 2 demi tons et 6 tons represente une octave), il existe en fait des bemol baré (demi bemol -1/4 de ton) et des dièze barré (demi dièze + 1/4 de ton), si on tient compte de ces barré, sur une octave composé de 6 tons on a en fait 24 1/4 de ton ... Apparemment ceci est établi dans certaines musiques exotiques, cependant pour ceux qui ont déjà joué un peu de blues ou tapé quelques solos de metallica, on rencotre parfois un bend de 1/4 au lieu de 1/2, ou de 3/4 même, ce qui veut dire que ce n'était pas si exotique que ça le quart de ton ;
)
avatar


Revenir en haut Aller en bas

Pourquoi Do Ré Mi Fa Sol La Si Do ? Empty Re: Pourquoi Do Ré Mi Fa Sol La Si Do ?

Message par  le Mer 27 Fév 2008 - 10:37

Par ailleurs nous n'utilisons pas que 2 modes :



bien que le nom soit discutable voici les 7 modes utilisé de façon classique :

IONIEN (mode de Do), DORIEN (Mode de Ré), PHRYGIEN (mode de mi), LYDIEN (mode de fa), MIXOLYDIEN (mode de sol), ÉOLIEN (mode de la) et LOCRIEN (mode de si).

Et en réalité des modes il y en a beaucoup :





Structure des modes diatonique (naturels)



* I. Le mode de do (souvent désigné sous le nom discutable de ionien).



Il s'agit tout simplement du mode majeur classique



Intervalles : 1 ton - 1 ton - 1/2 ton - 1 ton - 1 ton - 1 ton - 1/2 ton



* II. Le mode de ré (souvent désigné sous le nom discutable de dorien)



Intervalles : 1 ton - 1/2 ton - 1 ton - 1 ton - 1 ton - 1/2 ton - 1 ton



* III. Le mode de mi (souvent désigné sous le nom discutable de phrygien )



Intervalles : 1/2 ton - 1 ton - 1 ton - 1 ton - 1/2 ton - 1 ton - 1 ton



* IV. Le mode de fa (souvent désigné sous le nom discutable de lydien)



Intervalles : 1 ton - 1 ton - 1 ton - 1/2 ton - 1 ton - 1 ton - 1/2 ton



* V. Le mode de sol (souvent désigné sous le nom discutable de myxolydien )



Intervalles : 1 ton - 1 ton - 1/2 ton - 1 ton - 1 ton - 1/2 ton - 1 ton



* VI. Le mode de la (souvent désigné sous le nom discutable d'éolien )



Il s'agit tout simplement de la gamme mineure naturelle (sans altération) et il peut aussi être identifié à la gamme mineure mélodique descendante)



Intervalles : 1 ton - 1/2 ton - 1 ton - 1 ton - 1/2 ton - 1 ton - 1 ton



* VII.Le mode de si (souvent désigné sous le nom discutable de locrien )



Intervalles : 1/2 ton - 1 ton - 1 ton - 1/2 ton - 1 ton - 1 ton - 1 ton



Modes déduits du modèle de la gamme mineure mélodique (forme ascendante)



-----------------------------------------------



* Le mode mineur mélodique (identique à une gamme mineure mélodique ascendante)



Intervalles : 1 ton - 1/2 ton - 1 ton - 1 ton - 1 ton - 1 ton - 1/2 ton



* II. Le mode de ré à seconde mineure (souvent désigné sous le nom discutable de mode dorien ♭9)



Intervalles : 1/2 ton - 1 ton - 1 ton - 1 ton - 1 ton - 1/2 ton - 1 ton



Il peut aussi être vu comme la rencontre du premier tétracorde du mode de mi avec le second tetracorde du mode de ré



* III. le mode de fa à quinte augmentée (souvent désigné sous le nom discutable de mode lydien augmenté)



Intervalles : 1 ton - 1 ton - 1 ton - 1 ton - 1/2 ton - 1 ton - 1/2 ton



* IV. Le mode acoustique ou mode de Bartok (souvent désigné sous le nom discutable de mode lydien dominant)



Intervalles : 1 ton - 1 ton - 1 ton - 1/2 ton - 1 ton - 1/2 ton - 1 ton



Comme le soulignait la célèbre théoricienne Françoise Gervais ce mode correspond également à un mode exotique employé dans la musique occidentale, le mode hindou Vaschaspati



* V. le mode majeur-mixte ou mode de sol à sixte altérée (souvent désigné sous le nom discutable de myxolydien ♭13)



Intervalles : 1 ton - 1 ton - 1/2 ton - 1 ton - 1/2 ton - 1 ton - 1 ton



Ce mode appelé "mode majeur-mixte" par Françoise Gervais, peut être vu aussi comme la rencontre d'un tétracorde d'une gamme majeure et le second tetracorde d'un mode de la (dit "éolien")



* VI. Le mode de si à seconde majeure ou mode de la à quinte diminuée (souvent désigné sous le nom discutable de locrien ♯9 ou éolien ♭5)



Intervalles : 1 ton - 1/2 ton - 1 ton - 1/2 ton - 1 ton - 1 ton - 1 ton



* VII. Le mode de si à quarte diminuée(souvent désigné sous le nom discutable de super locrien)



Intervalles : 1/2 ton - 1 ton - 1/2 ton - 1 ton - 1 ton - 1 ton - 1 ton





Et il y en d'autres !! :pendu:



Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Mode_%28musique%29
avatar


Revenir en haut Aller en bas

Pourquoi Do Ré Mi Fa Sol La Si Do ? Empty Re: Pourquoi Do Ré Mi Fa Sol La Si Do ?

Message par  le Jeu 28 Fév 2008 - 18:14

-Death- a écrit:

Un étudiant en musicologie m'a expliqué qu'en fait lorsqu'on monte ou descend d'un demi ton la note, on on incrément on ajout 9 unité (je dis unité car je ne me rappelle plus le nom exacte de ce minuscule intervalle), sur un instrument fretless (violon par exemple ou contre-basse) et pour quelqu'un qui dispose d'une exceptionnelle oreille pour jouer sur ce type d'intrument, il existe une différence sonore entre le Mi bémol et le Ré dièze, sachant que Mi bémol c'est Mi - 4 unité et Ré dièze c'est Ré + 5 unité (ou l'inverse), ça je n'ai pas réussi a vous retrouvé l'explication.


C'est tout à la fois, juste et faux. Alors comment se fait-ce ?



Et bien c'est d'abord faux dans la mesure où actuellement, si tu prends un instrument à sons fixes, tel le piano, tu vois bien que pour jouer un ré# ou un mib tu appuies sur une seule et même touche, qui donnera un seul et même son quand bien même tu espérais jouer un ré# plutôt qu'un mib (c'est ce qu'on appelle l'enharmonie).

C'est naturel puisque de nos jours, nous occidentaux, nous utilisons une gamme constituée de 12 intervalles égaux (12 demi tons) appelée gamme "bien" tempérée. Et c'est pareil pour le violon qu'il joue un fa# ou un solb il fera le même son, par soucis de justesse évidemment car ça n'exclut pas qu'il puisse jouer des quarts de ton.





Et c'est juste parce que ton étudiant en musico faisait certainement référence au tempérament pythagoricien qui divise le ton en 9 commas. Mais cet agencement acoustique des intervalles de la gamme trouve rapidement sa limite harmoniquement. Il a en fait été assez rapidement oublié avec le développement de l'harmonie puisque certains intervalles utilisés alors sonnaient faux.

Bon je résume parce que sinon ça risque de devenir rapidement incompréhensible.




Mais revenons aux altérations, il n'ya pas que des bemol et des dièze, et comme certains l'ont souligné, en inde on décompose une octave en 22 (on ne peut pas avoir 12 tons dans une musique par contre car un ton represente 2 demi tons et 6 tons represente une octave), il existe en fait des bemol baré (demi bemol -1/4 de ton) et des dièze barré (demi dièze + 1/4 de ton), si on tient compte de ces barré, sur une octave composé de 6 tons on a en fait 24 1/4 de ton ...


Bon j'ai pas tout saisi. Mais de ce que j'ai compris tu fais fausse route.

Que les indiens découpent une octave en 22 intervalles ne signifie pas qu'ils les utilise tous dans un seul morceau.

Ils se limitent souvent à des modes penta-, hepta-, octatonique qu'ils ornementent de quelques mélismes et fioritures.

Ce qu'il faut comprendre c'est que chez eux les sons n'ont pas de hauteur absolue. Qu'ils jouent en mode de mi ne signifie pas que la tonique du morceau sera le son mi (que nous on nomme mi). Pour eux la hauteur précise d'un son n'est pas importante, seule compte l'échelle des intervalles contenus dans un mode. C'est à dire qu'il est primordial chez eux de respecter les intervalles contenus dans un mode, auquel ils attribuent un hétos particulier, plutôt que la hauteur précise d'un son. A l'inverse de nous grosso modo.

C'est pour ça souvent que les morceaux sont précédés de longues intro qui permettent aux musiciens de s'accorder entre eux.




Par ailleurs nous n'utilisons pas que 2 modes :



bien que le nom soit discutable voici les 7 modes utilisé de façon classique :

IONIEN (mode de Do), DORIEN (Mode de Ré), PHRYGIEN (mode de mi), LYDIEN (mode de fa), MIXOLYDIEN (mode de sol), ÉOLIEN (mode de la) et LOCRIEN (mode de si).

Et en réalité des modes il y en a beaucoup :


Là encore c'est à la fois juste et faux. On utilise plus que deux modes depuis le XVIIeme siècle dans la musique occidentale (mode de DO et mode de LA, mode majeur et mode mineur grosso merdo), les sept modes que tu cites sont les modes médiévaux utilisés avant la stabilisation de la tonalité.

Pour le reste il existe en effet une multitude de modes différents.
avatar


Revenir en haut Aller en bas

Pourquoi Do Ré Mi Fa Sol La Si Do ? Empty Re: Pourquoi Do Ré Mi Fa Sol La Si Do ?

Message par  le Sam 1 Mar 2008 - 12:28

Là vous parlez des instruments à cordes... Mais je ne sais pas si celà peut correspondre pour d'autres types d'instruments ? Je ne me souviens avoir abordé une multitude de modes...
avatar


Revenir en haut Aller en bas

Pourquoi Do Ré Mi Fa Sol La Si Do ? Empty Re: Pourquoi Do Ré Mi Fa Sol La Si Do ?

Message par  le Sam 1 Mar 2008 - 14:22

Bien entendu découpé une octave en 22 intervalles ne signifie pas tous les utilisé, comme nous, nous n'utilisons pas toutes les altérations musicales existantes, si on veut aller plus loin par rapport au commas, on pourrait même dire que nous pouvons découper une octave en 9*12 soit 108 intervalle mais tous ça c'est de la théorie et c'est de ça dont il est question, entre la théorie et la pratique il y a bien entendu et heureusement un énorme écart, sinon la musique ne serait pas à ce point accésible.



Pour ce qui est des modes alors il faudra m'expliquer si effectivement on n'utilise qu un mode majeur et mineur, (qui pour moi correspond donc a des gammes et des harmonie) pourquoi existe t il des gammes mineur harmonique, mineur harmonique diminué, gamme hongroise etc ...., des gammes plus éxotiques les unes que les autres qui ne s'accorde pas du tout avec de simple mode majeur et mineur car il y a dans ces gammes des notes qui n'ont rien a voir avec la gamme majeur Mode ionnien DO : Do ré mi fa sol la si do mode Phrygien DO : DO-DO#-Ré#-FA-Sol-SOL#-LA# gamme mineur naturelle DO : DO-Ré-Ré#-FA-Sol-SOL#-LA#
avatar


Revenir en haut Aller en bas

Pourquoi Do Ré Mi Fa Sol La Si Do ? Empty Re: Pourquoi Do Ré Mi Fa Sol La Si Do ?

Message par  le Sam 1 Mar 2008 - 14:28

Hildr a écrit:Là vous parlez des instruments à cordes... Mais je ne sais pas si celà peut correspondre pour d'autres types d'instruments ? Je ne me souviens avoir abordé une multitude de modes...


En fait un mode peut être joué sur tout type d'instrument à condition qu'il en ai la possibilité (par exemple un piano ne pourra pas jouer un mode qui utilise des quarts de ton). Un mode c'est une gamme, une échelle intervallique, ou les intervalles sont ordonnés d'une certaine manière. Comme le mode Majeur par exemple, quelque soit la note de départ tu retrouveras toujours les mêmes intervalles entre les sons (1 ton entre les deux premiers, 1 ton entre le deuxième et le troisième, un demi entre le troisième et le quatrième etc.). A partir de là tu vois bien qu'il est possible de construire une multitude de modes, d'echelles d'intervalles. Et c'est pour ça que les indiens en connaissent des dizaines puisqu'ils considèrent 22 divisions d'une octave. D'où la nécéssité pour le musicien de faire entendre le mode dans lequel il joue dans les cultures de tradition orale. Et c'est aussi ce que nous faisions avec les préludes. Le musicien soliste faisait entendre son mode tout en improvisant, "accordait" son instrument avant de réellement commencer à jouer un morceau. Par la suite c'est aussi devenu un moyen pour le musicien de faire montre de l'étendu de son talent, de sa virtuosité bref de se la péter.

Bon après certains compositeurs en ont fait des pièces indépendantes, mais c'est une autre histoire.
avatar


Revenir en haut Aller en bas

Pourquoi Do Ré Mi Fa Sol La Si Do ? Empty Re: Pourquoi Do Ré Mi Fa Sol La Si Do ?

Message par  le Sam 1 Mar 2008 - 14:36

Si j'ai bien compris, il y a des modes qui sont universels ( les 7 les plus utilisés ionien, dorien, phrygien... ) et d'autres qui sont possibles suivant chaque instrument et l'utilisation que l'on veut en faire ?
avatar


Revenir en haut Aller en bas

Pourquoi Do Ré Mi Fa Sol La Si Do ? Empty Re: Pourquoi Do Ré Mi Fa Sol La Si Do ?

Message par  le Sam 1 Mar 2008 - 21:40

Bien entendu découpé une octave en 22 intervalles ne signifie pas tous les utilisé, comme nous, nous n'utilisons pas toutes les altérations musicales existantes, si on veut aller plus loin par rapport au commas, on pourrait même dire que nous pouvons découper une octave en 9*12 soit 108 intervalle mais tous ça c'est de la théorie et c'est de ça dont il est question, entre la théorie et la pratique il y a bien entendu et heureusement un énorme écart, sinon la musique ne serait pas à ce point accésible.


Grâce à l’informatique il est possible aujourd’hui de diviser une octave en une multitude d’intervalles mais ça ne sert à rien, on a nos limites perceptives.






Si j'ai bien compris, il y a des modes qui sont universels ( les 7 les plus utilisés ionien, dorien, phrygien... ) et d'autres qui sont possibles suivant chaque instrument et l'utilisation que l'on veut en faire ?


Pour ce qui est des modes alors il faudra m'expliquer si effectivement on n'utilise qu un mode majeur et mineur,


Il n’y a pas, à proprement parler, d’universalité dans la musique. Chaque culture a sa manière d’appréhender la musique. Au-delà du rythme la seule chose qui soit universelle ce sont les deux consonances de base : l’octave et la quinte (do-sol par ex). Et ça s’explique par le simple fait que ce sont les deux premiers sons contenus dans le spectre harmonique. Ce sont donc les consonances les plus naturelles.

Les 7 modes médiévaux (d’origine grecque) n’ont rien d’universel, ils nous appartiennent.

Ils ont progressivement été abandonnés et deux d’entre eux ont donnés naissance au mode Majeur et mineur, et à la tonalité. Ces deux « modes » ont été utilisés des siècles durant (du XVIIème jusqu’à nos jours) et l’essentiel des musiques qu’on écoute aujourd’hui repose encore sur ces deux modes, parce que culturellement on a toujours grandi avec. On utilise donc que deux modes.

Mais ça ne signifie pas qu’on est plus con que les autres, ceux qui ont multipliés les modes. Nous on s’est concentré sur l’harmonie (la tonalité), eux sur les modes.



Un très grand nombre de modes est possible puisque le mode c’est un agencement particulier des intervalles dans une gamme. De la même façon que sur la carrure d’une partition on y annote les altérations particulières (dièses et bémols suivant la tonalité) histoire que tout le monde joue ensemble avec justesse, le mode permet de délimiter le terrain de jeu.

La seule limite des modes est la limite naturelle de l’instrument. Un piano ne pourra pas jouer de mode arabe (enfin certains) alors qu’un saz pourra le faire, puisqu’il lui peut jouer des quarts de ton.



Enfin concernant l’utilisation des modes on a, nous occidentaux, une conception de la musique comme un étant un art indépendant de toute signification sémantique. C'est-à-dire que nos tonalités n’ont pas de référence particulière, ce qui n’est pas le cas dans de nombreuses cultures. Ils attribuent à leurs modes une signification particulière, l’un exprimera la joie, l’autre la tristesse, l’autre encore la bravoure, celui là sera le mode de tel Dieu etc.

Ce qui n’empêche pas que par chez nous certaines tonalités étaient privilégiées pour l’expression de certains affects, mais ça n’avait « rien d’officiel ». C’est drôle d’ailleurs que le solm, le rém et le do# m qui étaient les tonalités dysphoriques par excellence sont celles que l’on retrouve dans certains morceaux de black. Tout comme il est drôle que certains types d’accompagnement comme la quinte à vide qui était utilisée pour symboliser le froid, la mort, la tristesse est celui qu’on retrouve le plus dans le black. Tout comme le chromatisme etait souvent utilisé pour symboliser la crucifixion et là encore c'est un procédé répandu dans le black

Bon je dis ça c’est pour l’anecdote...
avatar


Revenir en haut Aller en bas

Pourquoi Do Ré Mi Fa Sol La Si Do ? Empty Re: Pourquoi Do Ré Mi Fa Sol La Si Do ?

Message par  le Sam 1 Mar 2008 - 22:42

@Marek a écrit:Nous on s’est concentré sur l’harmonie (la tonalité), eux sur les modes.


D'où le fait que l'un des seuls instrument modale utilisé par chez nous soit aussi l'un des plus anciens (la cornemuse)?
avatar


Revenir en haut Aller en bas

Pourquoi Do Ré Mi Fa Sol La Si Do ? Empty Re: Pourquoi Do Ré Mi Fa Sol La Si Do ?

Message par  le Dim 2 Mar 2008 - 12:32

@ Marek : OK tu as éclairé un peu plus ma lanterne, c'est vrai que j'avais un peu oublié la réelle signification de tous les termes musicaux comme je ne pratique plus vraiment.



@ Ümkharss : tu crois qu'un instrument est voué à respecter un seul et unique mode ?
avatar


Revenir en haut Aller en bas

Pourquoi Do Ré Mi Fa Sol La Si Do ? Empty Re: Pourquoi Do Ré Mi Fa Sol La Si Do ?

Message par  le Lun 10 Mar 2008 - 21:19

Voilà, il n'y a pas d'instrument modal ou tonal. La seule limite d'exécution d'un instrument est les notes qu'il peut jouer. Si le morceau exige un DO et que ton instrument ne peut jouer qu' un DO# ben à moins de transposer tu t'abstiens de jouer. C'est aussi simple que ça.

En revanche il y a des instruments naturels, c'est à dire dépourvu de clefs, piston, coulisse, trous qui puissent modifier la colonne d'air. T'es donc limité dans ton jeu aux harmoniques du son de base.





Sinon -Death- il ne faut pas confondre gamme, mode et tonalité. Ce sont des choses différentes. Une gamme ne définit pas forcément un mode ou une tonalité.
avatar


Revenir en haut Aller en bas

Pourquoi Do Ré Mi Fa Sol La Si Do ? Empty Re: Pourquoi Do Ré Mi Fa Sol La Si Do ?

Message par  le Mer 12 Mar 2008 - 19:53

Cest bien pour ça que des bases de solfège sont bien parfois indispensables pour jouer de certains instruments... bien que les notions changent d'un instrument à un autre ? Je veux dire au niveau des gammes, etc...
avatar


Revenir en haut Aller en bas

Pourquoi Do Ré Mi Fa Sol La Si Do ? Empty Re: Pourquoi Do Ré Mi Fa Sol La Si Do ?

Message par  le Jeu 13 Mar 2008 - 15:00

@Marek a écrit:
Hildr a écrit:Là vous parlez des instruments à cordes... Mais je ne sais pas si celà peut correspondre pour d'autres types d'instruments ? Je ne me souviens avoir abordé une multitude de modes...


En fait un mode peut être joué sur tout type d'instrument à condition qu'il en ai la possibilité (par exemple un piano ne pourra pas jouer un mode qui utilise des quarts de ton). Un mode c'est une gamme, une échelle intervallique, ou les intervalles sont ordonnés d'une certaine manière. Comme le mode Majeur par exemple, quelque soit la note de départ tu retrouveras toujours les mêmes intervalles entre les sons (1 ton entre les deux premiers, 1 ton entre le deuxième et le troisième, un demi entre le troisième et le quatrième etc.). A partir de là tu vois bien qu'il est possible de construire une multitude de modes, d'echelles d'intervalles. Et c'est pour ça que les indiens en connaissent des dizaines puisqu'ils considèrent 22 divisions d'une octave. D'où la nécéssité pour le musicien de faire entendre le mode dans lequel il joue dans les cultures de tradition orale. Et c'est aussi ce que nous faisions avec les préludes. Le musicien soliste faisait entendre son mode tout en improvisant, "accordait" son instrument avant de réellement commencer à jouer un morceau. Par la suite c'est aussi devenu un moyen pour le musicien de faire montre de l'étendu de son talent, de sa virtuosité bref de se la péter.

Bon après certains compositeurs en ont fait des pièces indépendantes, mais c'est une autre histoire.


Je te retourne donc ta propre remarque sur ce qu'est un mode, selon tes dires : Un mode c'est une gamme, une échelle intervallique, ou les intervalles sont ordonnés d'une certaine manière.



Peut être est-ce une erreur ou non mais j'ai l'impression qu'on dit a peu près la même chose, je ne tiens pas à dire que j'ai raison rassures toi, plus je peut apprendre de choses mieux je me porte, par contre il faudrait que je sache alors de quoi on parle ?



Pour moi un morceau à une certaine tonalité, parfois plusieurs tonalité (par tonalité j'entend tu ne peut pas jouer une gamme de Ré majeur sur une tonalité de DO majeur sur une progression I-IV-V par exemple ou pour faire plus simple tu peut pas jouer un solo avec une gratte accorder normalement en MI sur un morceaux en MI avec une gratte accordée en MIb, je ne sais pas si mon 2° exemple est plus simple a comprendre en fait ...), donc ta gamme doit suivre la tonalité du morceau ou du passage de ce morceau dans lequel tu souhaite taper un solo par exemple ou juste rajouter une mélodie, dans ce cas la tu choisis une certaine gamme que ce soit au niveau du feeling a l'oreille, ou alors parce que tu connais très bien telle ou telle schema de telle ou telle gamme (et il y a des dizaines et des dizaines de gamme). Ces gammes elles peuvent être mineure, majeur, mineure harmonique, mineure mélodique, il y a la gamme bartok, la gamme japonaise, la gamme hongroise etc ... Et elles ont toutes leur sonorité propres même si des notes de telles gammes sont forcéments présentes dans telles autre gamme.

Les gammes sont donc construites autour d'une tonalité et donc d'un mode, donc tous se recoupe même si évidement une gamme ce n'est pas un mode, une tonalité n'est pas une gamme et vice-versa.

Si je reprend donc tes dires encore une fois : Comme le mode Majeur par exemple, quelque soit la note de départ tu retrouveras toujours les mêmes intervalles entre les sons (1 ton entre les deux premiers, 1 ton entre le deuxième et le troisième, un demi entre le troisième et le quatrième etc.). A partir de là tu vois bien qu'il est possible de construire une multitude de modes, d'echelles d'intervalles



On se rejoint et tu te contredit quelque part en disant qu'il n'y aujourd'hui que le mode majeur et mineur ?

Ou alors on se plante tous les deux ?

Ou encore on ne se comprend pas très bien parce que tous les 2 on confond tout et n'importe quoi ?

Si un musicologue passe par là j'aurais bien aimé un avis la dessus ^^ notamment sur l'acceptation de nos jours 2 seuls et unique mode, mineur et majeur ?





Pour ma part je vais rester dans la version suivante , soit on considère 7 modes (DO-Ré-MI-FA-SOL-LA-Si) qui sont en fait des notes, ces modes possédant une multitudes de gammes et variations, soit on se dit qu'il existe une multitude de mode (autant que de gamme si on suit le raisonnement de marek Un mode c'est une gamme, une échelle intervallique, ou les intervalles sont ordonnés d'une certaine manière.), les deux me conviennent en ce qui me concerne, par contre les 2 indiquent qu'il n'y a pas que 2 modes : /
avatar


Revenir en haut Aller en bas

Pourquoi Do Ré Mi Fa Sol La Si Do ? Empty Re: Pourquoi Do Ré Mi Fa Sol La Si Do ?

Message par Deugmartre le Jeu 13 Mar 2008 - 15:20

Si un musicologue passe par là j'aurais bien aimé un avis la dessus




Il fait des études de musicologie ;
)
Deugmartre
Deugmartre
Légat de légion
Légat de légion


Revenir en haut Aller en bas

Pourquoi Do Ré Mi Fa Sol La Si Do ? Empty Re: Pourquoi Do Ré Mi Fa Sol La Si Do ?

Message par  le Jeu 13 Mar 2008 - 15:44

@Deugmartre a écrit:
Si un musicologue passe par là j'aurais bien aimé un avis la dessus




Il fait des études de musicologie ;
)


Héhé alors dans ce cas là je m'incline :mrgreen:



Mais la question pour moi reste toujours en suspens en ce qui concerne son affirmation concernant le fait que nous occidentaux ne considérons que deux modes (le mode Majeur et le mode mineur), alors que plus bas on se rejoint sur la multitude de gammes et de mode (apparemment ?).



Bref c'est peut être une question sans réel fondement, car trop de facteur peuvent jouer ?



Marek en tout cas j'espère que mon obstination ne t'as pas froissé, même si je ne pense pas avoir dit que des bêtises tu dois sans doute en savoir plus, promis je ne m'acharne plus la dessus
avatar


Revenir en haut Aller en bas

Pourquoi Do Ré Mi Fa Sol La Si Do ? Empty Re: Pourquoi Do Ré Mi Fa Sol La Si Do ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum