POSTCHRIST
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Festival de Cannes

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Festival de Cannes Empty Festival de Cannes

Message par Baalberith le Lun 26 Mai 2008 - 22:08

De Variety à El País, la presse internationale salue l'attribution de la Palme à Entre les murs, du Français Laurent Cantet.



Même l'impitoyable Variety a aimé. L'hebdomadaire voit dans Entre les murs de Laurent Cantet "un des films les plus étayés et les plus passionnants du festival. Un film qui ne pourra qu'asseoir un peu plus l'excellente réputation dont jouissait déjà son réalisateur tant en France qu'à l'étranger." Une récompense qui n'étonne pas non plus le Chicago Tribune. Le quotidien rappelle en effet qu'Entre les murs "avait été, immédiatement après sa présentation, unanimement salué".



Le film, selon le Chicago Tribune, "est la chronique brillamment et simplement racontée d'une année dans la vie d'un professeur de lycée" et "devrait commencer sa carrière internationale à temps pour prendre une sérieuse option pour les Oscars". Rétrospectivement, ajoute le quotidien, "la victoire d'Entre les murs semblait inévitable. Au début du festival, le président du jury, Sean Penn, avait prévenu qu'il privilégierait les films à fort contenu social. Mais le tour de force d'Entre les murs est son refus de donner des leçons ou de proposer des solutions dramatiques à des problèmes éthiques. De plus, la réalisation de l'ensemble est impeccable."



Même le New York Times est sous le charme : "Le tapis rouge de la cérémonie de clôture du 61e festival de Cannes a immédiatement été envahi d'ados enthousiastes lorsque la Palme d'or a été décernée à Entre les murs. Le réalisateur, Laurent Cantet, a emmené ses acteurs avec lui sur la scène et le Palais des festivals s'est aussitôt levé pour applaudir. […] L'exubérance des jeunes comédiens de M. Cantet a apporté une incontestable note d'optimisme à un festival qui avait commencé – pour les Américains s'entend – par une certaine inquiétude, notamment économique et financière."



Mais les plus lyriques sont encore les critiques du quotidien espagnol El País. Dans un article intitulé "Palme d'or pour la France nouvelle", Carlos Boyero salue "ce film qui tente de reproduire la vie sans l'exagérer, de décrire avec culture, respect et sensibilité les conflits que l'éducation et l'enseignement impliquent, les tensions de tout genre qui bouillonnent dans un lycée multiethnique." Ce film, conclut le journaliste visiblement touché, "démontre que le portrait sociologique peut être émouvant. C'est un film aussi beau que nécessaire, un souffle d'authenticité et de fraîcheur, une Palme d'or pleinement justifiée."




Anthony Bellanger



[url]http://www.courrierinternational.com/article.asp?obj_id=85971[/url]



----------------------------



Je ne sais pas vous, mais je n'arrive pas à comprendre que l'on puisse plébisciter un film-docu de ce genre? Bon, en même temps c'est Cannes... :mouais:
avatar
Baalberith
Princeps Romanorum
Princeps Romanorum

Messages : 6025
Date d'inscription : 30/03/2004

Revenir en haut Aller en bas

Festival de Cannes Empty Re: Palme d'or(-iginalité?)

Message par Wrath le Lun 26 Mai 2008 - 22:14

Encore une palme d'or à oublier...
avatar
Wrath
Légat de légion
Légat de légion

Messages : 3520
Date d'inscription : 06/04/2004

Revenir en haut Aller en bas

Festival de Cannes Empty Re: Palme d'or(-iginalité?)

Message par  le Lun 26 Mai 2008 - 22:16

Y'avait un noir dedans, c'pour ça.
avatar


Revenir en haut Aller en bas

Festival de Cannes Empty Re: Palme d'or(-iginalité?)

Message par DreamSquare le Lun 26 Mai 2008 - 22:29

Autant l'année dernière je m'en suis réjouis. Autant les films sociaux français à la frère Dardenne qui n'ont aucun sens de la mise en scène merci bien



Mais j'irai le voir quand même :innocent:
avatar
DreamSquare
Légat de légion
Légat de légion

Messages : 4568
Date d'inscription : 18/06/2004

Revenir en haut Aller en bas

Festival de Cannes Empty Re: Palme d'or(-iginalité?)

Message par Corb le Lun 26 Mai 2008 - 22:47

J'ai lu un livre qui s'appellait Entre les murs l'an dernier, qui traitait du même sujet, je peux donc supposer que c'est une adaptation ? J'avais bien aimé, de toute façon les témoignages de prof ça m'intéresse en général, pour la simple et bonne raison que c'est vers ça que je vais...



A quand un ouvrage du genre par Baalberith ou Nepenthes ?
avatar
Corb
Centurion primipile
Centurion primipile

Messages : 842
Date d'inscription : 30/08/2006

Revenir en haut Aller en bas

Festival de Cannes Empty Re: Palme d'or(-iginalité?)

Message par Nepenthes le Lun 26 Mai 2008 - 23:06

Corbeille a écrit:J'ai lu un livre qui s'appellait Entre les murs l'an dernier, qui traitait du même sujet, je peux donc supposer que c'est une adaptation ? J'avais bien aimé, de toute façon les témoignages de prof ça m'intéresse en général, pour la simple et bonne raison que c'est vers ça que je vais...



A quand un ouvrage du genre par Baalberith ou Nepenthes ?


C'est effectivement tiré du livre, écrit par un professeur, qui joue d'ailleur le rôle du professeur si je ne m'abuse.



Cette palme d'or me laisse dubitatif... Ils ont quand même réussi à ressortir du "Black-Blanc-Beur" ce matin sur France Inter :mouais:
Nepenthes
Nepenthes
PostChrétien
PostChrétien

Messages : 4487
Date d'inscription : 20/02/2007

Revenir en haut Aller en bas

Festival de Cannes Empty Re: Palme d'or(-iginalité?)

Message par  le Lun 26 Mai 2008 - 23:22

Je vais éviter de flinguer ce film que je n'ai pas vu. Pourtant ce n'est pas l'envie qui m'en manque: un président de jury de gauche qui récompense l'adaptation d'un livre d'un écrivain de gauche par un réalisateur de gauche, comment dire...



Je précise que ce n'est pas le côté de gauche qui m'ennuie, c'est juste que j'aimerais que la dérive politique cannoise cesse. Le but est de récompenser le meilleur film, pas un reportage ou une oeuvre de propagande. On a déjà donné la palme d'or à Michael Moore pour un "film" que tout le monde aura oublié dans 10 ans, faudrait pas que ça revienne chaque année...



Plus ça va plus je me dis qu'il ne faut pas accorder trop d'importance à la palme d'or. Après tout, cette sélection m'aura donné l'envie de découvrir un bon paquet des films sélectionnés, c'est déjà pas mal.
avatar


Revenir en haut Aller en bas

Festival de Cannes Empty Re: Palme d'or(-iginalité?)

Message par Nepenthes le Lun 26 Mai 2008 - 23:25

Sean Penn avait dit que le palmarès serait politique...



Pour ma part, le mélange des genres, ça a plutôt tendance à m'irriter
Nepenthes
Nepenthes
PostChrétien
PostChrétien

Messages : 4487
Date d'inscription : 20/02/2007

Revenir en haut Aller en bas

Festival de Cannes Empty Re: Palme d'or(-iginalité?)

Message par  le Lun 26 Mai 2008 - 23:55

Ben c'est surtout que la qualité du palmarès finit par en pâtir. Je sais pas:



Période 1:

1989 Sexe, mensonges et vidéo Steven Soderbergh États-Unis

1990 Sailor et Lula David Lynch États-Unis

1991 Barton Fink Joel &
Ethan Coen États-Unis

1992 Les Meilleures Intentions Bille August Danemark

1993 ex æquo Adieu ma concubine Chen Kaige Chine

ex æquo La Leçon de piano Jane Campion Nouvelle-Zélande

1994 Pulp Fiction Quentin Tarantino États-Unis

1995 Underground Emir Kusturica Yougoslavie

1996 Secrets et mensonges Mike Leigh Royaume-Uni

1997 ex æquo Le Goût de la cerise Abbas Kiarostami Iran

ex æquo L’Anguille Imamura Shohei Japon

1998 Theo Angelopoulos Grèce



Période 2:

1999 Rosetta Luc &
Jean-Pierre Dardenne Belgique

2000 Dancer in the Dark Lars von Trier Danemark

2001 La Chambre du fils Nanni Moretti Italie

2002 Le Pianiste Roman Polanski Pologne

2003 Elephant Gus Van Sant États-Unis

2004 Fahrenheit 9/11 Michael Moore États-Unis

2005 L’Enfant Luc &
Jean-Pierre Dardenne Belgique

2006 Le vent se lève Ken Loach Royaume-Uni

2007 4 mois, 3 semaines, 2 jours Cristian Mungiu Roumanie

2008 Entre les murs Laurent Cantet France



Quand je vois sur la première décennie Lynch, les Coen, Kaige, Tarantino, Kusturica ou Imamura, je vois bien ce qu'ils ont apporté au cinéma mondial. Sur la dernière, que faut-il retenir exactement? Les Dardenne à la limite. Globalement je perçois une grosse grosse dérive qualitative à la baisse, et un gros virage vers le social ou le politique, en tous cas vers des objets qui ressemblent de moins en moins à des films au sens "classique".
avatar


Revenir en haut Aller en bas

Festival de Cannes Empty Re: Palme d'or(-iginalité?)

Message par Corb le Mar 27 Mai 2008 - 0:09

Euh quand même Roman Polanski c'pô mauvais quand même :-P .
avatar
Corb
Centurion primipile
Centurion primipile

Messages : 842
Date d'inscription : 30/08/2006

Revenir en haut Aller en bas

Festival de Cannes Empty Re: Palme d'or(-iginalité?)

Message par Wrath le Mar 27 Mai 2008 - 0:13

Et Gus Van Sant, et Lars Von Trier.
avatar
Wrath
Légat de légion
Légat de légion

Messages : 3520
Date d'inscription : 06/04/2004

Revenir en haut Aller en bas

Festival de Cannes Empty Re: Palme d'or(-iginalité?)

Message par DreamSquare le Mar 27 Mai 2008 - 8:36

Une fois sur deux on a un film sympa récompensé. Mais ça dépend aussi du président du jury. Quand on sait que Sean Penn nous avait sorti un film de Hippie juste avant.



Sinon, Tarantino n'a rien apporté au cinéma mondial.
avatar
DreamSquare
Légat de légion
Légat de légion

Messages : 4568
Date d'inscription : 18/06/2004

Revenir en haut Aller en bas

Festival de Cannes Empty Re: Palme d'or(-iginalité?)

Message par  le Mar 27 Mai 2008 - 9:31

@DreamSquare a écrit:Une fois sur deux on a un film sympa récompensé. Mais ça dépend aussi du président du jury. Quand on sait que Sean Penn nous avait sorti un film de Hippie juste avant.



Sinon, Tarantino n'a rien apporté au cinéma mondial.


Exact pour tarantino, ces films sont des claques monumentales mais par contre il y a les films des tarantino, et les autres, ses films sont vraiment à part, c'est plus un gros délire permanent
avatar


Revenir en haut Aller en bas

Festival de Cannes Empty Re: Palme d'or(-iginalité?)

Message par Baalberith le Mar 27 Mai 2008 - 12:59

Je vais éviter de flinguer ce film que je n'ai pas vu.

Moi aussi, c'est juste que je m'interroge fortement, pour pas dire plus...
avatar
Baalberith
Princeps Romanorum
Princeps Romanorum

Messages : 6025
Date d'inscription : 30/03/2004

Revenir en haut Aller en bas

Festival de Cannes Empty Re: Palme d'or(-iginalité?)

Message par Wrath le Mer 4 Juin 2008 - 2:56

Point de vue

Palme d'or pour une syntaxe défunte, par Alain Finkielkraut

LE MONDE | 03.06.08 | 13h15



Pour François Bégaudeau, auteur du livre Entre les murs (Verticales, 2006) et acteur principal du film qui en a été tiré, la Palme d'or du Festival de Cannes est un véritable conte de fées. Sa joie, partagée avec le metteur en scène Laurent Cantet et les élèves du collège Françoise-Dolto, qui jouent leur propre rôle, fait plaisir à voir. On lui pardonne même son brin de suffisance : comment garder la tête froide dans un moment aussi inattendu et aussi exceptionnel ?





Bégaudeau n'a pas le triomphe modeste, soit. Mais pourquoi l'a-t-il acrimonieux ? Pourquoi cette vindicte à l'égard des professeurs qui ne partagent ni ses méthodes, ni ses objectifs, ni son optimisme ? Pourquoi être si mauvais joueur quand on a gagné la bataille, et s'acharner contre les derniers récalcitrants quand on a, à ses pieds, le président de la République, la ministre de la culture et celui de l'éducation nationale ? Et pourquoi faut-il que Le Monde (le 28 mai) alimente cette étrange aigreur en dressant le repoussoir des "fondamentalistes de l'école républicaine" qui prônent "l'approche exclusive de la langue française par les grands textes" ?



Fondamentaliste, la lecture d'A la recherche du temps perdu, de Bérénice ou du Lys dans la vallée ? Fondamentaliste, l'expérience des belles choses, l'éventail déployé des sentiments et le tremblement littéraire du sens ? Le fondamentalisme est arrogant, catégorique et binaire ;
la littérature problématise tout ce qu'elle touche. Le fondamentalisme enferme l'esprit dans le cercle étroit d'une vérité immuable ;
la littérature le libère de lui-même, de ses préjugés, de ses clichés, de ses automatismes. Le fondamentalisme est une fixation ;
la littérature, un voyage sans fin.



On jugera le film de Laurent Cantet lors de sa sortie en salles. Peut-être sera-t-on intéressé, voire captivé par cette chronique d'une année scolaire dans une classe de quatrième à travers les tensions, les drames, les problèmes et les imprévus du cours de français. Mais s'il est vrai qu'après s'être vainement employé à corriger la syntaxe défaillante d'adolescentes qui se plaignaient d'avoir été "insultées de pétasses", l'enseignant finit par utiliser certaines tournures du langage des élèves, "plus efficace que le sien", alors on n'aura aucun motif de se réjouir.



Car la civilisation ne demande pas à la langue d'être efficace, d'être directe, de permettre à chacun de dire sans détour ce qu'il a sur le coeur ou dans les tripes, à l'instar de ce magistrat qui a conclu son réquisitoire contre un accusé terrifiant par ces mots : "A gerber !" La civilisation réclame le scrupule, la précision, la nuance et la courtoisie. C'est très exactement la raison pour laquelle l'apprentissage de la langue en passait, jusqu'à une date récente, par les grands textes.



Naguère aussi, on respirait dans les oeuvres littéraires ou cinématographiques un autre air que l'air du temps. Sean Penn, le président du jury, a remis les pendules à l'heure en déclarant, dès la cérémonie d'ouverture du Festival et sous les applaudissements d'une presse enthousiaste, que seuls retiendraient son attention les films réalisés par des cinéastes engagés, conscients du monde qui les entoure. Sarabande, Fanny et Alexandre, E la nave va, In the Mood for Love, s'abstenir. Un conte de Noël, ce n'était pas la peine. Le monde intérieur, l'exploration de l'existence, les blessures de l'âme sont hors sujet. Comme si l'inféodation de la culture à l'action politique et aux urgences ou aux dogmes du jour n'avait pas été un des grands malheurs du XXe siècle, il incombe désormais aux créateurs de nous révéler que Bush est atroce, que la planète a trop chaud, que les discriminations sévissent toujours et que le métissage est l'avenir de l'homme.



L'art doit être contestataire, c'est-à-dire traduire en images ce qui est répété partout, à longueur de temps. Big Brother est mort, mais, portée par un désir de propagande décidément insatiable, l'idéologie règne et veille à ce que notre vie tout entière se déroule entre les murs du social.


[url]http://www.lemonde.fr/opinions/article/2008/06/03/palme-d-or-pour-une-syntaxe-defunte-par-alain-finkielkraut_1053101_3232.html[/url]
avatar
Wrath
Légat de légion
Légat de légion

Messages : 3520
Date d'inscription : 06/04/2004

Revenir en haut Aller en bas

Festival de Cannes Empty Re: Palme d'or(-iginalité?)

Message par  le Mer 4 Juin 2008 - 7:52

Finkielkraut a écrit:Naguère aussi, on respirait dans les oeuvres littéraires ou cinématographiques un autre air que l'air du temps. Sean Penn, le président du jury, a remis les pendules à l'heure en déclarant, dès la cérémonie d'ouverture du Festival et sous les applaudissements d'une presse enthousiaste, que seuls retiendraient son attention les films réalisés par des cinéastes engagés, conscients du monde qui les entoure. Sarabande, Fanny et Alexandre, E la nave va, In the Mood for Love, s'abstenir. Un conte de Noël, ce n'était pas la peine. Le monde intérieur, l'exploration de l'existence, les blessures de l'âme sont hors sujet. Comme si l'inféodation de la culture à l'action politique et aux urgences ou aux dogmes du jour n'avait pas été un des grands malheurs du XXe siècle, il incombe désormais aux créateurs de nous révéler que Bush est atroce, que la planète a trop chaud, que les discriminations sévissent toujours et que le métissage est l'avenir de l'homme.



L'art doit être contestataire, c'est-à-dire traduire en images ce qui est répété partout, à longueur de temps. Big Brother est mort, mais, portée par un désir de propagande décidément insatiable, l'idéologie règne et veille à ce que notre vie tout entière se déroule entre les murs du social.

Ah, je vois que j'ai été devancé. :-P



Ce passage en particulier reflète très bien mon avis, bien mieux que je n'aurais su l'exprimer. :love:
avatar


Revenir en haut Aller en bas

Festival de Cannes Empty Re: Palme d'or(-iginalité?)

Message par Wrath le Mer 4 Juin 2008 - 8:00

En effet, j'ai parfois du mal avec Fink, mais là il vise juste.
avatar
Wrath
Légat de légion
Légat de légion

Messages : 3520
Date d'inscription : 06/04/2004

Revenir en haut Aller en bas

Festival de Cannes Empty Cannes 2009 : palmarès

Message par  le Lun 25 Mai 2009 - 12:29

Palme d’or: Le Ruban blanc,

de Michael Haneke (Autriche)



Grand Prix: Un Prophète,

de Jacques Audiard (France)



Prix de la mise en scène: Kinatay, de Brillante Mendoza (Philippines)



Prix du scénario: Mei Feng,

pour Nuits d’ivresse printanière,

de Lou Ye (Chine)



Prix d’interprétation féminine: Charlotte Gainsbourg,

pour Antichrist, de Lars von Trier



Prix d’interprétation masculine: Christoph Waltz, pour Inglourious Basterds, de Quentin Tarantino.



Prix du Jury: Fish Tank, d’Andrea Arnold (GB), et Thirst – ceci est

mon sang, de Park Chan-wook

(Corée du Sud)



Prix exceptionnel du Festival de Cannes: Alain Resnais pour

l’ensemble de sa carrière.



Des réactions ?



Personnellement je suis très heureux pour Haneke, qui mérite bien que son cinéma soit reconnu au plus haut niveau. Parce que Haneke c'est Funny Games, Benny's Video, La Pianiste, un gars qui ose quoi. Le prix de Gainsbourg fait plaisir aussi ! Il parait que la présidente du jury, Isabelle Huppert voulait donner un prix au film de Noé, qu'elle a beaucoup aimé (l'une des rares). Je me réjouis aussi de voir le film d'Audiard, parfait de bout en bout selon l'ensemble de la critique internationale.

Ce fût sans conteste l'année la plus violente et la plus trash de toute l'histoire du festival de Cannes, ça change des strass et des paillettes !
avatar


Revenir en haut Aller en bas

Festival de Cannes Empty Re: Cannes 2009 : palmarès

Message par Wrath le Lun 25 Mai 2009 - 12:42

Oui, il fait plaisir ce palmarès, bien meilleur que les blagues Laurent Cantet et Michael Moore.

J'ai vu Entre les Murs il y a peu, et c'est de la propagande débile. M'enfin ça ne m'étonne pas qu'un mec comme Sean Penn soit tombé pour ce genre de bouse.
avatar
Wrath
Légat de légion
Légat de légion

Messages : 3520
Date d'inscription : 06/04/2004

Revenir en haut Aller en bas

Festival de Cannes Empty Re: Cannes 2009 : palmarès

Message par  le Lun 25 Mai 2009 - 12:49

Je refuse de voir Entre les Murs ! Pour moi, un mec qui déclare "Ouais, je vois une sorte d'énergie positive quand les jeunes brûlent des voitures" est à abattre, bien plus dangereux que les banlieusards eux-mêmes ! Et ce gars, c'est François Bégaudeau, écrivain du bouquin et acteur dans le film.

Ca ne m'a pas étonné non plus de la part de Sean Penn, espèce de faux rebelle, ex-mari de Madonna, vachement subversif le mec ! Dommage parce que j'aime la plupart de ses films (Into The Wild, Crossing Guard, The Pledge) bizarrement pas ou peu engagés et la plupart de ses rôles (Mystic River, The Thin Red Line etc...).

Quant à 9/11 j'en parle même pas, dommage que l'année de Tarantino n'ait pas accouché d'une palme plus cinglante.



Donc là, du coup, Audiard, Haneke, Gainsbourg, ça passe d'autant mieux !
avatar


Revenir en haut Aller en bas

Festival de Cannes Empty Re: Cannes 2009 : palmarès

Message par Wrath le Lun 25 Mai 2009 - 13:01

Totalement d'accord avec toi. Après je peux comprendre 9/11 par rapport au contexte, mais je ne l'excuse absolument pas, c'est de la facilité. Et l'art n'est pas facile.
avatar
Wrath
Légat de légion
Légat de légion

Messages : 3520
Date d'inscription : 06/04/2004

Revenir en haut Aller en bas

Festival de Cannes Empty Re: Cannes 2009 : palmarès

Message par  le Lun 25 Mai 2009 - 13:15

Et puis merde, c'est un documentaire (archi manipulateur en plus, voir malhonnête et vraiment pas fino fino) ! C'est un festival de cinéma ! Qu'est-ce que ce gros porc de Moore vient foutre là ?

C'est clair que c'est faire le choix de la facilité, et bizarrement, ces espèces d'artistes engagés penches tous du même côté. Mais j'ai le souvenir que Tarantino avait déclaré s'être opposé (en tant que président) à cette palme.



Pareil pour Penn, que ça m'avait gonflé sa déclaration à l'ouverture du festival "nos choix seront engagé, on va récompensé des films qui travaillent pour une autre société" etc...
avatar


Revenir en haut Aller en bas

Festival de Cannes Empty Re: Cannes 2009 : palmarès

Message par DreamSquare le Lun 25 Mai 2009 - 20:20

Le cinéma documentaire ça existe, et le festival n'est pas exclusif à la fiction. Toutefois je suis d'accord, Moore est un imbécile fini.



Ce palmarès me laisse un goût amer, comme si I. Huppert n'avait d'autre choix que de récompenser l'homme qui lui a permis d'être là ou elle est aujourd'hui (La Pianiste, très grand film). Mais dans l'ensemble il est plutôt pas mal.
avatar
DreamSquare
Légat de légion
Légat de légion

Messages : 4568
Date d'inscription : 18/06/2004

Revenir en haut Aller en bas

Festival de Cannes Empty Re: Cannes 2009 : palmarès

Message par  le Lun 25 Mai 2009 - 20:50

Non, entre les murs n'est pas de la propagande. Je pense que vous devez voir un film, qui ne mérite pas une palme certes, mais qui engage une réflexion assez pertinente sur un prof qui se demande pourquoi il enseigne. Après, je pense que vous pourrez porter un jugement. J'avoue que j'ai changé de point de vue qd je l'ai vu, alors que j'avais refusé de le voir, moi aussi.



Oui c'est vrai ce palmarès est plutôt pas mal. Mais je me demande si la palme de la meilleure actrice n'est pas un peu programmée... Pour ceux qui ont vus la cérémonie sur canal, on voit clairement que la cam fait un gros plan sur Chacha juste avant l'annonce de son nom. Bizarre...
avatar


Revenir en haut Aller en bas

Festival de Cannes Empty Re: Cannes 2009 : palmarès

Message par DreamSquare le Lun 25 Mai 2009 - 20:54

@Funky Globe a écrit:Non, entre les murs n'est pas de la propagande. Je pense que vous devez voir un film, qui ne mérite pas une palme certes, mais qui engage une réflexion assez pertinente sur un prof qui se demande pourquoi il enseigne. Après, je pense que vous pourrez porter un jugement. J'avoue que j'ai changé de point de vue qd je l'ai vu, alors que j'avais refusé de le voir, moi aussi.



Oui c'est vrai ce palmarès est plutôt pas mal. Mais je me demande si la palme de la meilleure actrice n'est pas un peu programmée... Pour ceux qui ont vus la cérémonie sur canal, on voit clairement que la cam fait un gros plan sur Chacha juste avant l'annonce de son nom. Bizarre...


Il y a décalage de quelques minutes entre les faits et la diffusion, le temps de faire un pré-montage.
avatar
DreamSquare
Légat de légion
Légat de légion

Messages : 4568
Date d'inscription : 18/06/2004

Revenir en haut Aller en bas

Festival de Cannes Empty Re: Festival de Cannes

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum